Au Canada, le transfert des soins en santé mentale des institutions à la communauté représente l’un des plus importants changements sociaux du XXème siècle. Entre 1965 et 1980, près de 50 000 lits ont été fermés dans les asiles en décrépitude. La désinstitutionnalisation a profondément changé la vie des ex-psychiatrisés et celle des intervenants œuvrant en santé mentale. Cette transformation des soins de santé mentale a eu des conséquences notables au niveau économique et social, mais également au niveau des pratiques en santé publique. Entre autres, celle de reconnaitre les droits individuels et les compétences des ex-psychiatrisés.

Le projet national Après l'asile, unique en son genre, présente la difficile et complexe histoire de la désinstitutionnalisation en insistant sur sa pertinence. Particulièrement, en examinant tant les nouvelles approches thérapeutiques que les enjeux professionnels au niveau des soins ainsi que les ressources alternatives qui ont émergé. Plusieurs expositions mettent en relief la marginalisation sociale et économique des personnes étiquetées comme étant des malades mentaux. Leurs vibrant témoignages rendent compte des limites d'un système de santé mentale reconstitué.

Le projet Après l’asile disponible sur Internet a été réalisé par un large groupe d’universitaires, de partenaires communautaires, d’étudiants, d’activistes et de personnes dont la vie a été happée par le mouvement de désinstitutionnalisation. Reconstituer cette histoire et la partager publiquement a été un processus puissant nourri d'espoir, nous rappelant que nous devons constamment repousser les limites du possible dans le monde de la santé mentale.

Politiques de santé mentale

A male mental health doctor and a female mental health nurse read from a book entitled 'Closed Ranks'

La désinstitutionnalisation représentait l’idée maîtresse des décideurs et professionnels des années 1950 et 1960. Quelles caractéristiques sous-tendaient cette transformation des politiques en matière de santé mentale? Qui étaient les acteurs en question?

Soutien par les pairs et activisme

A woman sits and reads a newspaper with the headline 'In a Nutshell' while a man cooks on a stove in the background.

L’insertion communautaire a permis – voire exigé – divers types d’’interaction entre les personnes psychiatrisées et la création des premiers groupes de soutien aux « survivants ». Elle a aussi permis d’identifier des causes communes qui allaient alimenter l’activisme politique.

Initiatives communautaires

A woman sits and reads a newspaper with the headline 'In a Nutshell' while a man cooks on a stove in the background.

Dans la communauté, la désinstitutionnalisation a suscité de nombreuses réactions tant positives que négatives. Cette section illustre des projets de retour au travail et d’insertion sociale conçus en marge de l’asile.

La désinstitutionnalisation : études de cas

A woman sits and reads a newspaper with the headline 'In a Nutshell' while a man cooks on a stove in the background.

L’approche communautaire en santé mentale n’est pas propre au XXème. D’autres possibilités émergent de l’histoire. En d’autres lieux et d’autres époques, la communauté fut au cœur d’une santé mentale en liens avec sa communauté.